Image default
Environnement

Travaux d’élagage : techniques et conseils

Notez cet article

Nombreuses personnes pensent que les arbres n’ont pas besoin d’être taillés. Que c’est inopportun de les entretenir. Détrompez-vous ! Comme n’importe quel végétal, il leur faut un suivi approprié. Cela pour remplir leur développement, pour en réduire le volume et la hauteur.  Cependant, la coupure ne doit pas se faire à l’improviste. C’est une opération très raffinée. En suivant les techniques et conseils ci-après, le travail de taille des arbres vous-serez un succès et facile à réaliser.

Techniques de coupe.

Pour bien exécuter la taille, il faut employer la bonne technique. Tout dépend de l’espèce, de la famille et de la forme de l’arbre à couper. Ainsi, il existe trois principales techniques d’élagage.

Tout d’abord, la technique d’élagage douce. Cette opération s’agit d’une taille de forme architecturée, c’est-à-dire en respectant l’apparence de l’arbre. Mais il peut également s’agir d’une taille d’entretien régulier. Utilisée pour les végétaux d’ornement, la coupure se fait de façon douce et symétrique. Il ne faut pas dépasser 3 cm de diamètre. Elle se pratique dès l’aperçu de mauvaises branches. Cette action consiste à ne couper que les rameaux inutiles. Ces derniers se situent au niveau du tronc de l’arbre. De même, la taille doit être proportionnelle pour bien équilibrer le cœur de l’arbre par rapport aux branches. Il faut faire très attention à ne pas déchiqueter son enveloppe.

Ensuite, il y a ce que l’on appelle élagage sévère. Contrairement à la taille douce, celle-là se réalise dans le but de changer complètement l’aspect de la plante. Cette technique ne doit pas être effectuée sur les arbres adultes. La plupart du temps, on l’emploi pour des mesures de sécurité des personnes et des propriétés avoisinantes. Tout de même, il faut maintenir la vie de l’arbre.

Enfin, la technique de l’élagage en marotte. Ménagée pour les arbres en ville, la marotte limite la croissance des arbres. Et elle les maintient dans une forme fixe.  C’est une méthode de taille pluriannuelle, pour certaines catégories d’arbre  seulement. Notamment pour les platanes, les mûriers, les charmes, etc. Cette foi-ci, il s’agit de tailler tous les rameaux sans toucher à la marotte.

Conseils à retenir.

Savoir la bonne technique de taille des arbres aide à une meilleure exécution de l’opération. En surplus, pour que ce soit vraiment un succès, quelques petits conseils doivent être suivis.

La taille de la coupure doit dépendre de celle de la branche à écorcher. C’est-à-dire qu’il faut une taille proportionnelle. Si l’arbre est petit alors que vous vouliez en arracher une grosse branche, ça aura un impact non seulement à sa forme mais également à sa cicatrisation. Disposez-vous des bons outils comme un sécateur, une cisaille, une scie, une égoïne, etc.

En matière de produits de cicatrisation des arbres, ces végétaux ont une méthode de recouvrement des plaies automatiques. Mais pour éviter que les tissus nouvellement formés soient infectés, il faut utiliser des produits tels que les mastics cicatrisants et les baumes.

Au cas où vous allez engager un expert, ayez un bon sens du professionnalisme. Recrutez un spécialiste en la matière comme cet élagueur qui se trouve dans le 65. Attention aux fumistes et aux imposteurs ! Gardez en tête qu’il s’agit de votre jardin, ne laissez pas n’importe qui causer des dégâts sur vos plantes. Sur ce, prenez bien soin de vos arbres.

Related posts

Élagage et émondage : une différence à retenir

Tamby

L’utilisation des pailles en bambou, que des avantages ! 

Tamby